Samedi 10 avril 2010… C’est avec un lever de soleil radieux que British Pistons prépare son sac à dos pour une journée exceptionnelle, une renaissance, un rendez vous dans un lieu mythique qui aujourd’hui mixe le poids de son histoire avec les plus grandes avancées technologiques en matière de sport automobile. Direction le Var par Aubagne, Cujes les pins et le célèbre Col de l’Ange… Quel bonheur de retrouver cette route sinueuse taillée entre les pins maritimes pour les passionnés de pilotage ! Nous voilà sur le point de revenir sur des lieux que nous pensions à tout jamais interdits et réduits au simple état de souvenir pour nous, membres du commun des mortels. Le circuit Paul Ricard, rebaptisé High Tech Test Track nous permet à nouveau de plonger dans son antre à l’occasion de la première manche des Le Mans Series.

8h-du-castellet-2010-paul-ricard-httt

La première impression est le luxe quand vous découvrez aux abords du tracé des hôtels à 4 puis 5 étoiles qui contrastent avec le camping situé à quelques centaines de mètres de là. C’est alors que la crainte augmente en nous en réalisant que Bernie Ecclestone et sa folie des grandeurs sont passés par là… Pourvu que “notre” circuit ait gardé un brin d’authenticité ! Heureusement les repères reviennent vite une fois la grille de l’entrée franchie. Les ronds points des routes intérieures d’accès sont les mêmes mais en mieux. Quelle propreté ! On a l’impression de rentrer dans un parc botanique avec pelouses et champs de lavandes… Oubliées ces végétations desséchées en lutte permanente avec le climat local. C’est alors qu’à la lecture des différents panneaux : “Ligne droite du Mistral”, “Chicane (et non plus “S”) de la Verrerie”, “Courbe de Signes”, “Double droite du Beausset”, des frissons nous envahissent, nos neurones  s’excitent et ravivent les tiroirs étiquetés 90’s de notre mémoire… Dalmas en essais de 24h avec la 905 en compagnie de deux inconnus de chez Mercedes, Frentzen et Schumacher ! Rien que çà ! Damon Hill passant entre les plots d’une chicane de circonstance pour casser le rythme de sa Williams avant Signes ou encore Prost préparant son 4ème titre de champion de monde devant une Larousse au son du V12 lamborghini inoubliable !!! Mais qui était au volant déjà ??? Bref tout est dans le désordre mais qu’il est bon de se ressasser ces moments gravés à jamais en nous !

Oui le Paul Ricard revit au pied de la Saint Baume pour notre plus grand plaisir et avec un équilibre environnemental à faire pâlir bien des circuits de la planète. Les tribunes ont disparue laissant place à des collines de pelouse offrant des points de vues inédits sur le tracé… Seul regret, ne plus avoir le droit se prendre de face le mistral de cette ligne droite d’anthologie juste avant Signes… Car oui, c’est le vrai, le grand Castellet qui est revenu avec son plus long tracé  !

A l’image des LMP1 face aux Classic Endurance Series, nous repartons de ce pèlerinage avec des sentiments contrastés… Recevoir à nouveau la formule 1 ici ??? Peut être oui pour le sport et l’histoire mais NON car des aménagements nécessaires casseraient cet équilibre qui aujourd’hui rapproche ce circuit de son nouveau public. Remplacer des collines de pelouses par des tribunes tubulaires à minimum 150 € la place ??? Nous préférons de loin la proximité des Le Mans Series avec son public… C’est notre conception du sport automobile en tous cas !

 

A lire également :

  • » Vanina Ickx aux 8h du Castellet sur une Lola - Aston Martin
  • » 6h du Castellet 2012 : SÉBASTIEN LOEB RACING premier podium
  • » 6h du Castellet : Rebellion Racing en pôle position aux 6 heures du Castellet
  • » 8 heures du Castellet : Les couleurs de la 908 Oreca
  • » 6h du Castellet 2011 : Ouverture des Le Mans Series

  • Laisser un commentaire