2011037523Toute passion a une fin, plus ou moins consentie. Un pilote anglais vient de renoncer à la sienne récemment, au terme de trente années de courses historiques. Il n’y a pas gagné grand-chose, si ce n’est son plaisir et celui des gens qui l’applaudissaient ça et là. Il faut dire que le monsieur avait gagné quelques Grands Prix et autres courses d’importance dans sa jeunesse.

I quit…
Selon ses dires, Stirling Moss retrouva l’intégralité de ses moyens physiques quelques années après ce funeste lundi de Pâques 1962 à Goodwood. Mais il était désormais trop tard. Le retard à rattraper par rapport aux Clark, Hill ou autre Surtees bien établis était beaucoup trop grand, même pour un type de son calibre. Alors, il s’est mis à gagner sa vie dans l’immobilier, tout en commentant des courses automobiles à la télé et en essayant des modèles sportifs pour des magazines spécialisés. Après tout, c’est quand même ce qu’il connaissait le mieux !

Lire la suite

 

A lire également :

  • » Les stars confirmées au Goodwood Festival of Speed
  • » Goodwood Festival of Speed : les plus belles supercars
  • » Jaguar XKR-S : entraînement pour Goodwood
  • » Goodwood Festival of Speed 2012 : Photos 60 ans Lotus
  • » Goodwood Festival of Speed 2011 : Qui va conduire quoi !

  • Laisser un commentaire