José Rosinki nous quitte

lms9Le Fin José est remonté au paddock céleste aujourd’hui. Il n’aura eu nul besoin de sortir de dessous le pull en cachemire où il le cachait - par élégance - le brassard IRPA qui prouvait son appartenance au corps des journalistes ; le chef de presse du paradis aura reconnu l’un des membres du quatuor de géants de presse qui illuminèrent nos années 70, à savoir outre lui-même, Gérard Crombac, déjà en place là-haut, Johnny Rives et Manou Zurini.

Pour vous pour venir de sa voix :

Lire la suite

 

A lire également :

  • » L’activité de location British Pistons plébiscitée par Benoit dans Auto Retro
  • » TVR Cerbera
  • » Lotus vers l'Indycar... et Le Mans ?
  • » Essai : Caterham CSR 175
  • » British Pistons aux 50 ans de l'ADAPEI: reportage

  • Laisser un commentaire