stands-images-photos-le-mans-classic-2008-british-pistons-100.pngLes six plateaux de compétition qui vont se relayer sur la piste durant 24 heures constituent le coeur du spectacle. On vient du monde entier pour participer au Mans Classic, près de 30 nationalités sont représentées parmi les pilotes. Toutes leurs voitures sont des modèles ayant participé aux 24 Heures du Mans entre 1923 et 1979. Beaucoup de châssis ex-Le Mans feront leur grand retour sur la piste mancelle pour l’occasion. Côté pilotes, le public aura le plaisir de retrouver de grandes figures du sport automobile et de l’endurance, comme Gérard Larrousse ou René Arnoux. En 2008, neuf anciens vainqueurs des 24 Heures étaient sur la ligne de départ. Ils seront au moins autant en 2010.
Au total : 460 voitures en piste, réparties en six plateaux selon leur âge. En cas de défaillance de l’une d’entre elles, une
voiture de réserve prend immédiatement le relais. Les grilles de départ seront donc complètes jusqu’à la fin du week-end.

PLATEAU 1 (1923-1939)
Elles sont les pionnières des 24 Heures et ont traversé le XXème siècle pour venir en découdre à nouveau sur la piste
mancelle. Parmi elles, des représentantes du luxe français d’avant-guerre: Bugatti Type 51, Delage D6, Delahaye 135 S
Et leur rivales britanniques de l’époque: Bentley Blower, Lagonda V12, plusieurs Aston Martin, dont une “Ulster” qui a
terminé 8ème des 24H 1935 et une rare Riley MPH, arrivée seconde de l’édition 1934.

PLATEAU 2 (1949-1956)
Les années cinquante sont marquées par le renouveau d’Aston Martin, sous l’égide de David Brown, le nouveau
propriétaire de la marque qui concentre ses efforts sportifs sur les 24 Heures. Le Mans Classic accueillera une DB3 qui a couru l’épreuve reine de l’endurance en 1952 et 1954. La très prestigieuse marque française Talbot vit quand à elle ses dernières années de gloire, en témoigne le magnifique modèle Grand Sport inscrit au Mans Classic, identique au coupé des éditions 1949 et 1950. Seront également présentes plusieurs Jaguar Type D, dont celle arrivée seconde en 1954.

PLATEAU 3 (1957-1961)
Modèle de transition entre les DB3 S et la DBR9, l’Aston Martin DBR2 ne fut produite qu

 

A lire également :

  • » Le Mans Classic 2010 ou la passion automobile
  • » Le Mans Classic : Vente aux enchères
  • » Le Mans Classic : Mr. Bean et F. Fillon dans la course
  • » Vidéo Le Mans Classic 2010
  • » Retour sur Le Mans Classic 2010

  • Laisser un commentaire