1906457933Etudiant en première année de médecine à Marseille, je m’ennuie ferme. L’Equipe parle des essais hivernaux de F1. Je ne résiste pas à la tentation, enfourche ma 125 DTmx et “monte” au Ricard ! Fatale erreur, je ne serai ni médecin… ni pilote… mais les images que je vous livre 30 ans plus tard sont celles d’un intense bonheur, celui qui donne le sentiment de vivre sa vie. La passion était sans entrave : entrée du circuit, entrée du paddock, je laisse ma moto et me dirige timidement vers la barrière de l’entrée des stands. Le préposé me regarde d’un œil morne. Je passe. Pas un mot. Pas un geste. Aucune main pour me ramener dans le vrai monde. Moi et mon Nikkormat sommes au paradis !

Lire la suite sur Mémoires des stands

 

A lire également :

  • » Lotus 79 et 80 au Paul Ricard en novembre 1979
  • » Rappelons nous le Groupe B
  • » Biographie de Colin Chapman et Lotus ou le “light is right”

  • Laisser un commentaire