2-tours-d-horloge-2012-castellet-03.jpg V de V Series sous la pluie du Paul Ricard  !
Lire la suite »

international-gt-open-castellet-2012-36
Les meilleures images avec le son !

international-gt-open-castellet-2012-17GTS, Super GT, F3, F2, Maserati Tropheo, programme copieux sous le soleil du Paul Ricard  !
Lire la suite »

6-heures-6h-du-castellet-2012-09

Un temps une nouvelle fois exceptionnel pour l’ouverture de ce Championnat d’Europe d’Endurance “European Le Mans Series” (ELMS). Le circuit Paul Ricard est de plus en plus beau. A quand le retour du Grand Prix de France sur ces terres ?

6-heures-6h-du-castellet-2012-62Pour sa première course, le Sébastien Loeb Racing s’est montré tout à fait à la hauteur. Le joli poupon de cinq mois enfanté par Sébastien Loeb et Dominique Heintz est en effet monté sur la deuxième marche du podium lors de la manche inaugurale de l’European Le Mans Series.

Sébastien Loeb, présent au Castellet ce week-end en raison de son abandon au Rallye du Portugal, a bu savourer cette belle première de l’Oreca 03 Nissan n°19 et oublier ainsi ses déboires lusitaniens.

Lire la suite

6-heures-6h-du-castellet-2012-13Thiriet by TDS Racing n’a pas failli et s’est imposé pour ces 6 Heures du Castellet, manche inaugurale de l’European Le Mans Series. Après 189 tours, le tandem Beche/Thiriet au volant de la ORECA 03 #46 a devancé d’un tour une autre ORECA 03, avec celle du Sébastien Loeb Racing partagée par le trio Minassian/Sarrazin/Marroc et la Lola B12/80 du Status GP de Sims/Buurman/Stirling. On pensait que la Zytek Z11SN de l’équipe championne en titre Greaves Motorsport pouvait rafler la mise, mais à deux heures du drapeau à damier, la #1 a été retardée par une sortie de piste, puis une pénalité. C’en était terminé des espoirs de victoire. Brundle/Ordonez/Kimber-Smith ont finalement échoué au pied du podium, à un tour de la ORECA 03 victorieuse. Une troisième ORECA 03 est rentrée dans le quinté de tête, avec les Suisses de Race Performance et l’équipage Hirschi/Frey/Meichtry. Malgré une belle tenue lors des Essais Officiels le mois dernier, la Morgan 2012 LMP2 du OAK Racing (Kraihamer/Moreau/Nicolet) n’a pu faire mieux que 6ème, devant la ORECA 03/Pecom Racing de Bruni/Pereez-Companc/Kaffer, retardée par une touchette.

Lire la suite

untitledPour la deuxième édition des Dix Mille Tours du Castellet, créée l’année dernière, Patrick Peter a confirmé, si cela était encore nécessaire de le souligner, que l’historique a sa place dans le monde de la compétition automobile, du loisir et du plaisir partagé et que le circuit Paul Ricard est bien celui sur lequel les passionnés aiment à se retrouver.

Les dix mille personnes qui se sont rendues sur le circuit varois ce week-end, en ont pris plein les yeux, et ont pu profiter de tout, sans souffrir des rafales de vent qui ont pourtant tenté de perturber la fête. Les spectateurs avaient la possibilité de s’approcher des voitures dans les paddocks, de rencontrer des pilotes, de faire les photos qu’ils rêvaient d’avoir dans leurs albums.

Outre la balade au coeur de l’action, la découverte des belles automobiles toutes plus rutilantes les unes que les autres, le public a également pu profiter des expositions de miniatures dans le Grand Prix Hall, s’essayer à la conduite aux volants des simulateurs ou encore faire du karting sur la piste du Paul Ricard KTT.

La diversité des plateaux a permis à un public très enthousiaste de découvrir et d’apprécier différentes catégories réunies sur ces deux jours de fête.

En vedette américaine, les Groupes C : des voitures de légende parmi lesquelles on retrouve les prestigieuses Porsche 956, des Spice et autres Nissan ainsi que la Mercedes C111, pilotée à l’époque par le septuple champion du monde de F1 Michael Schumacher.

Le CER (Classic Endurance Racing) divisé en deux groupes tant le nombre de participants est important (de 1966 à 1974 et de 1975 à 1979), synonyme de succès de cette catégorie, a une nouvelle fois fait la part belle au son et à l’image. Deux courses qui ont mis en valeur les Lola et les Chevron présentes sur chacun des podiums.

Les Trofeo Nastro Rosso, Sixties Endurance Racing et ASAVE ont complété le superbe tableau d’un week-end de belles mécaniques.

Tous les résultats des couses sur : www.dixmilletours.com et communiqué ci-joint.

C’est bien un public de connaisseurs et de passionnés qui, à l’occasion de l’avant dernier meeting sur le circuit Paul Ricard, a pu fouler avec enthousiasme et ferveur les installations mises à leur disposition. Les Dix Mille Tours ont une nouvelle fois rempli leur contrat sachant associer éclats des mécaniques, beauté des sons, convivialité et partage d’émotions.

Prochain rendez-vous sur le circuit Paul Ricard : 29/30 octobre pour la grande finale du GT Tour, championnat de France GT FFSA. Informations et billetterie sur www.circuitpaulricard.com

Photos : Raymond Papanti / Eric Damagnez

6h-du-castellet-2011-le-mans-series-083Neel Jani s’est montré le plus rapide lors des qualifications des 6 Heures du Castellet. Le pilote helvétique permet à Rebellion Racing de confirmer ses ambitions en s’adjugeant la pole position de la première course de la saison Le Mans Series.

Jani arrache la pole
Pourtant, Neel Jani n’a pas manqué d’adversité. C’est d’abord Jean-Christophe Boullion (Lola-Toyota n°13, Rebellion Racing) qui a allumé la première mèche, en 1′49”387, avant d’améliorer en 1′48”491. Neel Jani (Lola-Toyota n°12) a ensuite pris la tête, avant de voir Emmanuel Collard (Pescarolo-Judd n°16) s’installer aux commandes, en 1′47”374.Le Français a ensuite amélioré à l’approche du terme de la séance, en 1′47”025. Mais, dans un dernier effort, c’est finalement Neel Jani qui a arraché la pole position, en 1′46”783. Rebellion Racing confirme ainsi ses ambitions de succès, même si les voitures adverses sont proches et que l’AMR-One d’Aston Martin n’a pas encore dévoilé tout son potentiel (la Pescarolo-Judd a ensuite été rétrogradée suite aux vérifications techniques d’après qualifications).

Photos des 6h du Castellet 2011 Le Mans Series
Vidéos des 6h du Castellet 2011 Le Mans Series

Lire la suite

Voir toutes les photos Le Mans Series aux 6 heures du Castellet 2011.

Vidéo Le Mans Series

Voir toutes les photos Le Mans Series aux 6 heures du Castellet 2011.

Vidéo F3 Euro Series

Voir toutes les photos Le Mans Series aux 6 heures du Castellet 2011.

httt_js_035Dominateur en début de séance, c’est finalement la Zytek 09SC Quifel ASM Team pilotée par Olivier Pla qui a bouclé la journée en tête, en 1.48.004. Les quatre LMP1 engagées sont groupées dans la même seconde. Derrière la Zytek de l’écurie portugaise se trouve la Lola-Toyota Rebellion Racing de Boullion/Belicchi, à seulement 7 petits millièmes. La seconde Lola-Toyota/Rebellion Racing de Prost/Jani est troisième, devant la Pescarolo-Judd de Collard/Jousse/Tinseau. Changement de leader en LMP2 avec le meilleur chrono à mettre à l’actif de la Zytek Z11SN Greaves Motorsport de Chalandon/Kimber Smith/Ojjeh. La ORECA 03 TDS Racing de Thiriet/Beche/Firth échoue au second rang, dans la même seconde. Le trou est fait avec la concurrence, puisque la Lola B11/40 Pecom Racing, troisième, est reléguée à plus d’une seconde. Race Performance confirme la bonne tenue des ORECA 03, à la quatrième place. Notons que celle du Boutsen Energy Racing qui avait bouclé la matinée en tête n’a pas roulé. Les deux HPD ARX-01d sont une nouvelle fois restées en retrait, respectivement 6ème (Strakka Racing) et 7ème (RML).

Lire la suite

110401185329973_4_000_apx_470_6 Heures du Castellet. De retour à la compétition, Henri Pescarolo a de l’ambition sur le circuit varois grâce à des pilotes homogènes et des pneus endurants.

A l’issue des deux premières séances d’essais libres des 6 Heures du Castellet, épreuve d’ouverture des Le Mans Series, Henri Pescarolo avait l’humeur plutôt joyeuse. « Sur ces deux premières séances d’essais libres, on ne cherchait pas la « perfo » (sic) mais l’endurance des pneumatiques. En cela, on peut être ravi car la voiture continuait sur un très bon rythme malgré un train de pneus ayant fait deux relais, soit 56 tours ».

Lire la suite

lms-20110313092819-5514Après la réussite de la première édition des 8 Heures du Castellet en 2010, Peter Auto organise à nouveau une épreuve d’endurance des Le Mans Series au Castellet les 2 et 3 avril prochains. Désormais considéré comme l’épreuve de répétition avant la manche phare des 24 Heures du Mans, ce rendez-vous de l’endurance réunira sur le circuit varois des Prototypes et des GT.

Trois catégories de billets : entrée générale - accès paddock - accès pitwalk (voie des stands accessible avant la mise en grille de la course)

Offres promotionnelles pour les billets en pré-vente (valables jusqu’au vendredi 1er avril à 18h00).

Sur place : parking, snacks, buvettes, karting, simulateurs de pilotage et bien d’autres !

Entrée 1 jour - One day ticket 15.00€
Pass week-end : 25.00€
Accès Pitwalk Dimanche/ Sunday : 30.00€
Accès Paddock : 15.00€

amr_prez5Darren Turner est l’un des piliers Aston Martin Racing depuis la DBR9. Le Britannique sera une nouvelle fois mis à contribution cette saison dans le baquet de la AMR-One (In English). « C’est excitant de voir que Aston Martin Racing ait été en mesure de concevoir une auto de fond en comble pour s’adapter à la nouvelle réglementation » déclare le pilote AMR. « Au cours de ces dernières années, il a été frustrant de constater que si l’on ne roulait pas sur une auto diesel, il était impossible de jouer la gagne sur la course majeure de l’année. Je croise les doigts pour que les voitures essence puissent maintenant rivaliser avec les diesels, et ce sur le même pied d’égalité. Cela permettra de rendre encore plus excitante les 24 Heures du Mans, aussi bien pour les pilotes que pour les spectateurs qui vont au Mans chaque année. »

Lire la suite

f269hillrindtSuperbes images dans ce blog qui a retenu toute notre attention et nous relate la F1 du temps où les mécanos étaient en train de faire la mécanique le torse nu. Hill, Cevert, Stewart, Depailler, Pironi… que du bonheur !

A découvrir absoluement…

tmp_11401Courant 2008, le directeur des pistes depuis 2001 Gérard Neveu se voit confier la direction du circuit. Il décide, avec le soutien de Claude F. Sage Administrateur Délégué, de le faire revivre et renouer avec son ADN, et de faire le nécessaire pour rouvrir les portes aux spectateurs qui depuis 10 ans ont rongé leur frein d’impatience. C’est avec la construction de nouvelles tribunes en face de la ligne droite des stands, que commence la nouvelle ère du circuit. 5 000 places de gradins sont dès lors mises en place pour l’accueil du premier événement ouvert au public en avril 2009 : le lancement officiel de la saison des Le Mans Series organisé par Patrick Peter.

Le succès est largement au rendez-vous. Les pilotes et team managers sont plus qu’heureux d’offrir un tel spectacle aux passionnés; les spectateurs sont ravis de revisiter ou redécouvrir le site. Les médias sont au rendez-vous. Le circuit Paul Ricard revit ! Au cours de l’année 2009 et au vu du succès des deux premiers événements (Le Mans Series & la Sunday Ride Classic), la direction du circuit décide rapidement d’augmenter la capacité d’accueil des spectateurs. La butte dans le ‘Double Droite du Beausset’ est alors aménagée pour donner au public de nouveaux points de vues. Stéphane Ratel organise le premier rendez-vous international ouvert au grand public sur le circuit Paul Ricard, avec la 7è manche du Championnat International FIA GT en octobre 2009. La saison de compétition 2009 s’achève en novembre avec le Grand Prix Historique de Provence et le retour des F1… historiques sur la piste varoise. Encore un fabuleux succès qui confirme que le circuit doit vivre avec son public.

En 2010, le calendrier est plus fourni encore avec plusieurs épreuves internationales dont une mondiale, plusieurs rendez-vous historiques ainsi que la célébration des 40 ans du circuit Paul Ricard dans le cadre de la toute première édition des DIX MILLE TOURS du Castellet. Les zones accessibles aux spectateurs sont encore agrandies, des travaux d’agrandissement du bâtiment principal permettent désormais d’accueillir plus de voitures dans les stands.

Le circuit Paul Ricard aujourd’hui en quelques mots et chiffres :

  • Cinq pistes : piste principale, piste école, piste de glisse, piste de karting, piste 4×4
  • Jusqu’à 300 jours d’activités par an (séances d’essais, courses, stages de pilotages, lancements de produits, journées club…)
  • Une centaine d’emplois permanents, autant d’emplois indirects
  • Plusieurs dizaines de milliers de spectateurs et visiteurs par an
  • Base de deux écuries françaises ORECA et JMB Stradale
  • Référence mondiale en termes de sécurité et de développement environnemental
  • Complexe géré par une société 100% privée

paul-ricardDeux ans après le décès de Paul Ricard en 1997, le circuit Paul Ricard est racheté par la société Excelis SA en mai 1999. Après son dernier Bol d’Or en septembre 99, il ferme ses portes au public et aux compétiteurs. Pendant deux années, la nouvelle direction réfléchit et étudie différents axes de rénovation. Le directeur, Philippe Gurdjian, et toute l’équipe du circuit engagent alors un chantier titanesque.

En avril 2001, après le lancement de la toute nouvelle écurie Toyota F1, des travaux d’envergure commencent dans l’enceinte du circuit. En février 2002, ce dernier devient “High Tech Test Track” (HTTT) pour circuit d’essais de haute technologie. La reconstruction est impressionnante de modernité. Les bacs à gravier ont disparu et ont été remplacés par des zones de dégagement en asphalte : un nouveau concept de sécurité qui se verra validé par les hautes instances des sports mécaniques quatre ans après sa création. Ce concept engendre d’autres notions telles que l’intervention des commissaires de piste en voiture, permettant une réactivité bien supérieure en cas d’accident. Le travail réalisé pendant cette période représente une étape importante dans le développement de la sécurité dans les sports mécaniques. Ces nouveaux concepts sont validés par la FIA en 2006, et copiés sur les nouveaux circuits de F1 tels que Bahreïn, Istanbul, Shanghaï ou encore Abu Dhabi. Lire la suite »