Chaque nouvelle année est l’occasion de faire le point et de prendre de nouvelles résolutions. Cela fait bientôt 3 ans que nous existons et que nous avons bâti une très bonne réputation dans le milieu des autos anglaises de caractère. C’est avec le même sérieux que nous diversifions nos activités pour nous inscrire encore plus dans la durée et partager notre passion avec le plus grand nombre. British Pistons, ce sont toujours de très belles autos à vendre mais c’est maintenant également :

spacer

p1090148

spacer

Un garage pour entretenir vos autos :

Nous vous accueillons 7jrs/7jrs pour l’entretien ou la réparation de vos autos : vidange, distribution, joint de culasse, pneus, freins, échappement, traitement anti-corrosion des dessous, personnalisation intérieur-extérieur …Un véhicule de courtoisie vous permet de rentrer chez vous pendant que nous bichonnons votre auto.

spacer

La location de véhicules anglais de caractère :

Nous proposons la location de MGB ou de LOTUS Elise de différentes époques avec des formules à la carte : demi-journée, journée, mariage, week-end, semaine. Possibilité de circuits touristiques avec étapes et repas gastronomique. Une très bonne idée de cadeau de Noël. Nous consulter pour les formules et tarifs.

spacer

Un dépôt vente de véhicules :

Nous prenons en charge votre véhicule à vendre en lui faisant bénéficier de notre expérience, de notre site internet et d’un cadre très flatteur pour le mettre en valeur. Différentes formules proposées avec plus ou moins de prestations incluses.

spacer

La vente de pièces détachées :

Votre auto a besoin d’un entretien courant, d’améliorations moteur, d’une remise en état des trains roulants ou esthétique. Vous bénéficiez de notre réseau de fournisseurs anglais, des remises qui nous sont accordées chez ces derniers pour vous fournir les pièces détachées de qualité, au meilleur prix.

spacer
Nous souhaitons à tous nos clients ainsi qu’à tous les nombreux passionnés, une excellente année 2012. A très bientôt.

spacer
Samuel et Philippe

spacer

image31

Notre présence au dernier Grand Prix de Monaco fut l’occasion de côtoyer nos pilotes français en plein boum aujourd’hui. Car oui, même si la victoire d’un pilote français en F1 remonte à une quinzaine d’années avec Panis à Monaco, même si cela fait bientôt 3 ans qu’il n’y a plus de pilote français en F1 et même si nous n’avons plus de Grand Prix national, il n’empêche que nos gouvernements successifs et nos grands industriels (à croire qu’ils le font exprès) ne parviennent pas à nous enlever le talent certains que possèdent nos pilotes actuels !!! Avec Renault Champion du Monde, Total Champion du Monde, et il n’y a pas si longtemps Michelin Champion du Monde, comment ne pas se révolter de la situation actuelle… ??? Heureusement que Citroën est là en WRC et préfère le sport à la stratégie économique, même s’il vaut mieux avoir Loeb avec soi que contre.

Pourtant, la génération actuelle n’est pas sans mérite. Qui connait aujourd’hui Jean Eric Vergne, vainqueur du Championnat de F3 anglaise, certainement le plus relevé d’Europe ? Qui connait Charles Pic, actuellement 3ème du Championnat GP2, véritable anti-chambre de la F1 ? Qui connait Jules Bianchi, pilote d’essai F1 Ferrari ? Sans oublier Adrien Tambay, l’homme orchestre avec du Rallye, du Circuit et de la Glace… Nous vous proposons de faire connaissance avec certains d’entre eux, la liste n’est pas exhaustive mais retenez bien ces noms quand vous vous déplacerez sur des courses, ils font plaisir à voir !

Le ” favori British Pistons” : Adrien TAMBAY

Véritable pilote à tout faire, Adrien représente pour nous le plus gros potentiel en devenir parmi tous nos pilotes français. Il réussi tout ce qu’il touche que ce soit dans les rues de Monaco, où il fini 8ème pour sa première participation en Formule Renault 3.5, ou sur le trophée Andros, plus jeune vainqueur de l’histoire à Lans en Vercors ! Retenez ce prénom !!!

adrien-tambay

Adrien TAMBAY

Né en 1991

http://www.tambay27.com

Fils de Patrick TAMBAY

à Juin 2011

Première participation au 100 ans du Rallye de Monte-Carlo (18 au génerale en 2 roues motrices)
1 Victoire en trophée Andros sur glace (Le plus jeune vainqueur de l’histoire)
Auto GP, 1 Victoire et 2 poles au premier Grand Prix de Pau éléctrique de l’histoire.
1ére participation en Formule Renault 3.5 Series au Grand Prix de Monaco, 8éme

2010

Auto GP, 6e (1 victoire, 1 podium)
2 participations en GP3, (1 Victoire) (Prix de la plus belle course de l’année 2010)
Première participation en Rallye - Rallye du Var (1 victoire d’étape)

portraitmain_11grosjean

Romain GROSJEAN

Né en 1986

http://www.romaingrosjean.com

Actuel leader du GP2 2011 (après Monaco)

Vainqueur du GP2 Asia 2011

portraitmain_5bianchi

Jules BIANCHI

Petit fils de Mauro (célèbre ingénieur F1 auteur de la suspension contractive)

Né en 1989

http://www.jules-bianchi.com

13ème du GP2 2011 (après Monaco)

(leader du nombre de pole positions mais a du mal à concrétiser en course)

Vice champion du GP2 Asia 2011

portraitmain_3pic

Charles PIC

Né en 1990

http://www.charles-pic.com

3ème du GP2 2011 (après Monaco)

05_vergne_portrait

Jean-Eric VERGNE

Né en 1990

http://www.jeanericvergne.com/fr/

Pilote du Red Bull Junior Team (Pilote de réserve F1 Toro Rosso)

Leader du Championnat de Formule Renault 3.5 Series (après Monaco)

Vainqueur du championnat Britannique de F3 en 2010

image2Nous sommes au début des années 90, souvenez vous… La Cinq vit ses derniers jours de diffusion et s’apprête à engloutir avec elle certainement l’émission télé la plus indispensable au sport automobile et nommée “Intégral”. Pour les plus jeunes qui ne voient pas ce dont je parle, un petit mémo du générique est accessible ici. Affirmer que depuis 20 ans rien n’arrive à sa hauteur serait totalement réducteur, toutefois les habitudes télévisuelles qui étaient les nôtres il y a 20 ans ont aujourd’hui bien évoluées. Il est loin le temps des reportages d’Auto Moto avec de larges minutes consacrées à la F1 par José Rosinski ou encore les résumés du Rallye Monté Carlo de Christian Vella durant plus de 25 minutes… Aujourd’hui, nous pensons que la vérité est ailleurs… que sur TF1 et M6 ! Nous vous proposons donc un récap de nos émissions de référence qu’elles soient vidéos ou audio…

LES TOPS INCONTOURNABLES


TELE - DIRECT 8 AUTO :

Chaque semaine Direct Auto vous propose une heure dédiée à la passion automobile. Essais des stars du moment, de sportives les plus extrêmes. Sujets et essais historiques ou consos mais aussi portraits de métiers de l’automobile ou encore les news de la semaine, notre revue de presse ou la rubrique juridique : vous saurez tout ce qui se dit et se fait sur l’automobile chaque semaine.

Diffusée tous les samedis à 18h30

Avantages :

  • Emission d’une heure
  • Tests et reportages qui vont au fond des choses
  • De la voiture moderne à l’ancienne sans oublié des yougtimers
  • Qualité des invités
  • Franc parlé et indépendance des journalistes présents et commentant les reportages

Inconvénients :

  • Parfois des dialogues un peu longs entre 2 reportages
  • Un peu plus de place au sport et aux pilotes français (toutefois une émission juste après est souvent consacrée à une épreuve de circuit ou de rallye récemment déroulée en France)

VIDEOS EN REPLAY ICI

RADIO - RMC MOTORS

Formule 1, Rallye, Champcar, Endurence. Retrouvez durant 2 heures toute l’actualité des sports mécaniques en direct avec ses principaux acteurs : pilotes, directeurs d’écurie, manufacturiers, organisateurs…

Diffusée tous les dimanche à 12h00

Avantages :

  • Que du sport auto !
  • Qualité des journalistes, objectivité et clairvoyance
  • Qualité des intervenants (pilotes, directeurs d’écurie, organisateurs, etc.)
  • Pas racoleur
  • Aide à faire connaitre nos jeunes pilotes
  • Multi disciplines

Inconvénients :

  • Télécharger le podacast mis en ligne juste après lémission car la pub est omniprésente toutes les 15 minutes !

POADCASTS ICI

TELE - MOTOR COLLECTORS sur MOTORSTV

Retrouvez chaque 1er Mercredi du mois MotorsCollector sur MotorsTV.

MotorsCollector, c’est un nouveau magazine dédié aux véhicules d’exception et de collection. Que vous soyez collectionneur, passionné ou tout simplement utilisateur de véhicules au quotidien, ce nouveau rendez-vous de 26 minutes est fait pour vous !

Avantages :

  • Vous aimez Le Mans Classic ou tout ce qui appartient au même genre ? Cette émission est pour vous !
  • WebTV gratuite.
  • Transmission des sensations des véhicules essayés, on s’y croirait !

Inconvénients :

  • Chaîne payante
  • Trop court et trop rare !
  • Manque de moyens mais qu’importe !

ACCEDER A LA WEBTV

WEBTV - MOTORS TV et entre autres ses débriefing WRC et F1

Jean-Luc Roy, Patrick Tambay et Laurent-Frédéric Bollée reviennent dans ces Debriefing sur tous les évènements passés dans chacune des manches des championnats de monde WRC et Formule 1… Sans oublié les nombruex reportages sur Goodwood, Silverstone Classic, et la retransmission en direct du Mans Classic et des 6h du Castellet… Que du bonheur !

Avantages :

  • Les mêmes journalistes que dans RMC Motors (cf notre commentaire ci-dessus)
  • Durée des reportages
  • De plus en plus de directs (Le Mans Classic, 6h du Castellet, 12h de Sebring, etc.)
  • Emission pendant laquelle des pilotes décrivent les souvenirs que leur évoque une photo d’eux

Inconvénients :

  • Il n’y a plus de version Télé des debriefing
  • Chaîne payante
  • Sur la chaine, de nombreuses courses sont là pour meubler 75% du temps

ACCEDER A LA WEBTV

LES EMISSIONS MOYENNES


TELE - TURBO tous les dimanches à midi

Avantages :

  • Qualité et détail des reportages
  • Durée de l’émission

Inconvénients :

  • Tend à faire dans le people
  • Pas assez de sport
  • Rythme général vraiment mou

TELE - Grand Prix de Formule 1 sur TF1

Avantages :

  • Commentaires en amélioration avec Christophe Malbranque

Inconvénients :

  • Fini les qualifs en direct
  • Publicité omni-présente
  • Nous faire croire qu’il va pleuvoir à tous les grand prix pour pas qu’on zappe au moment ou le premier prend un tour au troisième (Quoi ? J’exagère ???)
  • Lafitte et Moncet à rénover

LE FLOP A EVITER


TELE - AUTO MOTO sur TF1 :

Avantages :

  • Belles images, qualité des montages

Inconvénients :

  • 3 présentateurs (dont au moins 2 inutiles) aux blagues (trop) préparées
  • Capables de faire 5 minutes de reportage sur un présentateur télé people qui se fait emmener 2 tours durant les essais du Mans sans parler des essais du Mans
  • Qui va le plus vite sur la neige ? Barthès ou Lizza ? On s’en tape !
  • Dans quelle voiture roule les joueurs de foot ? On s’en tape !
  • Reportages superficiels
  • Cela vous étonne qu’il n’y est pas de pilote français en F1 ? Commencez par les soutenir en parlant d’eux ! Inadmissible pour la chaine qui diffuse la F1 !
  • Cruel manque de classe et de finesse en général

mgb-gt-mg-b-gt-occasion-36Il y a des modèles que nous apprécions particulièrement parmi les anglaises que nous vendons et nous souhaiterions vous en faire partager la passion.

Celles que nous opposons aujourd’hui aujourd’hui sont deux icônes des années 60, celles que tout “fils à papa fortuné” se devait de posséder pour briller en société au coeur des 30 glorieuses. Nous sommes désolés de parler de fils à papa et non de fille car il faut bien remettre ces 2 autos dans le contexte du début des 60’s et du rôle de la femme dans les familles de l’époque.

Ces icônes sont :  la MG B  d’une part et la Triumph TR4 d’autre part.

Deux autos de la même époque mais radicalement différentes.

Pour bien comprendre ces 2 “écoles”, il est nécessaire de faire une petite pause sur la conception de ces autos. Le but n’étant pas de détailler les moindres caractéristiques des 2 autos et de leurs évolutions, ce que les “intégristes” des 2 marques feront bien mieux que nous, mais plutôt de vulgariser ce qui nous semble essentiel à souligner.

triumph-tr4-occasion-05 Lire la suite »

delecour12Si je vous dis : Col de Corobin, Col de Perty, Entrevaux, Clues d’Aiglun, Saint Jean en Royans, Col de Porte, La Vésubie, Entraigues, Puimichel ou Col de Fontbelle, et que vos orteils se rappellent au bon souvenir de longues heures d’attente passées dans le froid et parfois la neige avec un transistor collé à l’oreille et réglé sur la fréquence de RMC, c’est que vous l’avez vécu !!! Oui, vous faites partie de ces gens qui ont bravé la météo de la fin janvier pour au moins suivre une fois dans leur vie le premier rendez annuel du Championnat du monde des Rallyes : Le Rallye Monte Carlo…

En cette année 2011, le Rallye Monte Carlo fêtera son centième anniversaire… De quoi se remémorer quelques moments forts de ces 25 dernières années…

Tout débute (pour moi) en 1987… Imprégné au plus profond de mon âme des reportages Télé de FR3 Méditerranée résumant les grandes années du Groupe B comme : “Ari, Jean et Walter”, mon père m’emmena pour la première fois de ma vie entre Sisteron et Thoard pour assister au début du règne de la Lancia Delta HF Groupe A. A la fin de cette journée historique pour moi, mon entourage était pourtant déçu : “Ça se traine, ça ne fait pas de bruit, c’est mou” !!! Je pris alors conscience que mon jeune age m’avait privé une période essentielle de l’histoire du rallye avec les Groupe B. C’est une nostalgie qui perdure encore aujourd’hui chez les plus de 40 ans alors qu’une C4 WRC est plus rapide d’au moins une seconde et demi au kilomètre. Cela devait donc être quelque chose…

Rallye Monte Carlo 1985

Dès le mois de décembre la pression augmentait… L’avantage d’être au Lycée à Digne les Bains, c’est que vous n’êtes pas loin du Col de Corobin… Grâce à quelques indic’ au courant des fermetures de route demandées à la préfecture, vous pouviez en déduire facilement qu’une séance d’essai privée était organisée par Ford pour François Delecour et vous y rendre en stop !

Les cours du vendredi du Rallye étaient “séchés” de manière aussi traditionnelle que le rallye s’attachait à son parcours de concentration. En effet, il m’aurait été insupportable de voir pointer Carlos Sainz dans sa Celica à un CH de l’autre coté de la route en plein cours d’anglais…

Rallye Monte Carlo de 1986 à 1991

Après une nuit blanche d’excitation à contrôler les horaires et le roadbook à la manière d’un copilote pour se rendre au meilleur endroit de la spéciale choisie, les longues heures d’attente dans le froid et la neige pouvaient débuter. Odeurs de feu de bois, saucisses et vin chaud mêlées  aux voix de Bernard Spindler et Jean Louis Filc, qui relataient les faits des spéciales précédentes sur RMC, le décor était planté !

Ouf, voilà enfin la triple zéro qui passe… plus que 30 min avant que cela commence !!! Puis en un éclair la déferlante arrive… Les “bang bang”, qui pétaradent et ne permettent aucun répis aux turbos, raisonnent dans la montagne. Arrivent ensuite des glissades plus ou moins voulues et maitrisées sur la neige qui recouvrent 60% du bitume ou alors des passages “escargot” poussés par les spectateurs parce que… en slicks sur la glace ! C’est çà le Monte Carl’ ! Après 45 minutes de passages intenses en émotions, s’en suivent des plus langoureux avec une longue série de Groupes N  aux mains de “riches amateurs un peu fades” (ne voyez là aucune jalousie dans ces propos !)… Oui, c’était çà aussi les 180 engagés au Monté Carlo…

Le dimanche on remet çà dans une spéciale plus au nord… mais après fini ! Reste à se consoler en écoutant la nuit du Turini en direct sur RMC avec Michèle Mouton, Jean-Claude Andruet et toute la clique… Des duels mémorables resteront dans ma mémoire : Delecour qui casse une jante dans la dernière spéciale alors qu’il a le rallye gagné en 91 ou encore sa bataille avec Auriol en 93 sans oublier Sainz, leur plus dangereux rival… Le plaisir durera jusqu’au dimanche suivant avec le jeu d’arriver à reconnaitre un virage où l’on est passé ou alors de se voir dans le résumé télé de Christian Vella dans Auto Moto.

Rallye Monte Carlo 1992

Aujourd’hui le Rallye Monte Carlo ne compte plus pour le Championnat du monde. Nul doute que les pilotes disputant l’IRC sont très performants, il n’empêche qu’il manque depuis 2 ans de vraies marques officielles engagées pour redonner à cette épreuve tout son prestige. Souvenez vous des 3 Peugeot 206 officielles qui n’avaient pas démarré de Gap à cause du froid. Ce coup de tonnerre aurait été moindre s’il avait atteint une équipe privée de l’IRC actuel.

Rallye Monte Carlo 2003

goodwood-revival-2009-361Lorsque l’on a fait ses premiers pas dans les années 70, que l’on a été ado dans les années 80, la passion des anglaises n’est pas vraiment “innée” si l’on peut dire. En effet, dans ces années là, l’industrie anglaise automobile était sinistrée et les productions populaires limitées à des autos fades de père de famille. Je lisais à cette époque les revues spécialisées : Echappement, Auto-Hebdo, L’automobile et Sport Auto qui évoquaient régulièrement le patrimoine automobile anglais avec nostalgie. Il y avait bien évidemment les marques Jaguar, Aston, Rolls Royce, LOTUS et autres mais leur diffusion limitée ne faisait pas la une des journaux auto populaires.

Pour moi, les références de l’époque étaient plutôt la Golf GTI 1, la R5 Alpine Turbo, l’Alfasud Ti ou la 104 ZS. Ces sportives populaires semblaient inventer l’automobile sportive. Celui qui avait ce modèle d’auto dans le quartier passait un peu pour un “dieu sur terre” il faut bien le dire. Les voir démarrer, aller et venir était un privilege dont nous ne nous lassions pas et nous faisait interrompre toute activité subitement. Les propriétaires de ces autos allaient même se mesurer le week-end venu, dans les nombreux gymkanas du sud-est de la France avec leur monture de tous les jours. Cela rendait leur auto encore plus attirante avec parfois les stickers qui étaient conservés négligemment sur les ailes et portières la semaine qui suivait. Pas forcément de très bon goût avec nos yeux d’aujourd’hui mais radicalement efficace pour leur “sex appeal” à l’époque.

album-photos-essais-libres-24-heures-du-mans-2009-27C’est donc un peu plus tard qu’un ami m’a fait découvrir la première auto anglaise qui m’a donné le virus. Je peux le dater, pas au carbone 14, c’est bien plus récent. C’était un vendeur de voitures “Classic” qui avait plusieurs modèles de MG B en expo dans son hall. A partir de ce jour là, je me suis documenté sur la marquee MG et toutes les anglaises concurrentes de la période ainsi que leur ascendantes plus que mythiques. Après cette révélation, je me suis juré alors d’acheter une MG B ce qui s’est produit sans tarder.

A cette même époque, je me suis retrouvé à vivre non loin du circuit du Mans et avec une bande de copains tous aussi passionnés que moi. Notre journée favorite de l’année, le jeudi après midi des essais des 24h. Cette journée là, j’étais beaucoup plus attiré par le Mans “off” (les parkings extérieurs et les animations improvisées des spectateurs) que par ce qui se passait sur le circuit. En effet, le spectacle suprême était pour moi de voir les british “débarquer” (c’est bien le mot) avec leurs autos anglaises rutilantes ou dans leur jus, peu importe.

Le Mans, c’était çà pour moi : des cinglés d’automobile, 100 fois plus que nous, qui venaient passer un week-end en France et sortir fièrement leur automobile des années 30 à nos jours. Autre philosophie que j’admirais : l’utilisation de leur auto sans compter, sans arrière pensée. Qu’il fasse beau ou qu’il pleuve, qu’importe, on pouvait y voir des autos à 1000€ comme à 100 000€ garées dans un champ, avec la tente igloo du propriétaire plantée à côté. Extraordinaire !

festival-goodwood-revival-2009-03De l’autre côté de la Manche, il est très fréquent d’engager la discussion avec un anglais, au moindre arrêt, au sujet de notre monture. Ce genre de rencontre est riche en anecdotes de tout genre et toujours pleine de sympathie à notre égard.

Cette passion des autos anglaises de sport est donc un peu plus large qu’ uniquement centrée sur l’objet technique. Elle englobe également son patrimoine; la philosophie autour de son utilisation ainsi que l’image sport/classe qu’elle renvoie.

Nous espérons vous faire partager cette passion au travers de notre activité.

Bonnes fêtes de fin d’année à tous.

L’équipe British Pistons

mgb-roadster-mg-b-cabriolet-occasion-09.jpg La course à la sécurité, au meilleur rapport performance / émissions de CO2 ou encore à l’assistance électronique conduit de nos jours la grande majorité des constructeurs automobiles à sombrer dans une fâcheuse aseptisation des sensations de conduite.

A 34 printemps, je me trouvais encore jeune pour m’intéresser de si près à des voitures dont l’apogée de leur carrière arrivait à une époque où je n’étais même pas né. Pourtant, même si ma voiture moderne m’offre un excellent confort, des accélérations largement suffisantes et le tout dans une ambiance très sécurisante, il n’en reste pas moins un vide à combler, comme celui d’un enfant jamais content ni satisfait de ce qu’il possède !

C’est un sentiment particulier à identifier, une frustration enfouie au fond de vous qui ne se révèle que lors de l’essai d’une ancienne ou d’une Lotus. Ce n’est qu’à cet instant que vous mesurez la dimension de ce manque qui vous retourne le cerveau en se révélant à vos sens. Tout devient alors plus clair… position de conduite allongée, volant désaxé par rapport au pédalier, commande de boite virile dont le craquement de la pignonerie se ressent jusque dans le creux de la main, une odeur de liquide de refroidissement chaud qui se propage autour de vous dans l’habitacle, une sonorité évocatrice tant à bas régime que dans les tours… bref, des choses simples qui, à 70 km/h, vous transmettent déjà tellement de bonheur… Les signaux renvoyés sont si nombreux que vous arrivez même à différencier des personnalités propres à chaque ancienne du même modèle. Vous prenez alors conscience que cet objet de communion possède une âme. Ce sont des fondamentaux qui, aujourd’hui, ont disparu des voitures modernes.

lotus-elise-s1-occasion-chrome-orange-28.jpg Certes, il faut vivre avec son temps. Mais l’évolution des moteurs diesels ou hybrides ne nous laissent pas espérer des jours meilleurs pour nos envies de passionnés “vintage”… Il suffisait de se trouver au bord de la piste des 24 heures du mans cette année pour mesurer la différence de sonorité entre les prototypes Aston Martin et Peugeot ou Audi…

British Pistons essaye de vous retranscrire cette passion trouvée ou retrouvée dans les voitures anglaises avec notamment Lotus mais aussi les anciennes comme MG ou Triumph. Nous défendons cela comme une culture en voie d’extinction…Ce n’est pas du négationnisme ou de l’opposition à l’avancée technologique, mais plutôt la crainte de voir disparaitre les concepts qui ont fait de l’automobile une passion pour nous. Si nous étions nés aujourd’hui, il n’est pas certains que l’automobile nous séduirait comme elle l’a fait dans les années 60 à 80. Des tas de gens ne comprendrons pas ces sentiments mais qu’importe, les sensations cheveux au vent au volant d’une MG B Roadster ou d’une Elise MK1 120 ch ne se racontent pas, elles se vivent !!!

L’équipe de British Pistons