6-heures-6h-du-castellet-2012-09

Un temps une nouvelle fois exceptionnel pour l’ouverture de ce Championnat d’Europe d’Endurance “European Le Mans Series” (ELMS). Le circuit Paul Ricard est de plus en plus beau. A quand le retour du Grand Prix de France sur ces terres ?

6-heures-6h-du-castellet-2012-62Pour sa première course, le Sébastien Loeb Racing s’est montré tout à fait à la hauteur. Le joli poupon de cinq mois enfanté par Sébastien Loeb et Dominique Heintz est en effet monté sur la deuxième marche du podium lors de la manche inaugurale de l’European Le Mans Series.

Sébastien Loeb, présent au Castellet ce week-end en raison de son abandon au Rallye du Portugal, a bu savourer cette belle première de l’Oreca 03 Nissan n°19 et oublier ainsi ses déboires lusitaniens.

Lire la suite

6-heures-6h-du-castellet-2012-13Thiriet by TDS Racing n’a pas failli et s’est imposé pour ces 6 Heures du Castellet, manche inaugurale de l’European Le Mans Series. Après 189 tours, le tandem Beche/Thiriet au volant de la ORECA 03 #46 a devancé d’un tour une autre ORECA 03, avec celle du Sébastien Loeb Racing partagée par le trio Minassian/Sarrazin/Marroc et la Lola B12/80 du Status GP de Sims/Buurman/Stirling. On pensait que la Zytek Z11SN de l’équipe championne en titre Greaves Motorsport pouvait rafler la mise, mais à deux heures du drapeau à damier, la #1 a été retardée par une sortie de piste, puis une pénalité. C’en était terminé des espoirs de victoire. Brundle/Ordonez/Kimber-Smith ont finalement échoué au pied du podium, à un tour de la ORECA 03 victorieuse. Une troisième ORECA 03 est rentrée dans le quinté de tête, avec les Suisses de Race Performance et l’équipage Hirschi/Frey/Meichtry. Malgré une belle tenue lors des Essais Officiels le mois dernier, la Morgan 2012 LMP2 du OAK Racing (Kraihamer/Moreau/Nicolet) n’a pu faire mieux que 6ème, devant la ORECA 03/Pecom Racing de Bruni/Pereez-Companc/Kaffer, retardée par une touchette.

Lire la suite

6h-du-castellet-2011-le-mans-series-083Neel Jani s’est montré le plus rapide lors des qualifications des 6 Heures du Castellet. Le pilote helvétique permet à Rebellion Racing de confirmer ses ambitions en s’adjugeant la pole position de la première course de la saison Le Mans Series.

Jani arrache la pole
Pourtant, Neel Jani n’a pas manqué d’adversité. C’est d’abord Jean-Christophe Boullion (Lola-Toyota n°13, Rebellion Racing) qui a allumé la première mèche, en 1′49”387, avant d’améliorer en 1′48”491. Neel Jani (Lola-Toyota n°12) a ensuite pris la tête, avant de voir Emmanuel Collard (Pescarolo-Judd n°16) s’installer aux commandes, en 1′47”374.Le Français a ensuite amélioré à l’approche du terme de la séance, en 1′47”025. Mais, dans un dernier effort, c’est finalement Neel Jani qui a arraché la pole position, en 1′46”783. Rebellion Racing confirme ainsi ses ambitions de succès, même si les voitures adverses sont proches et que l’AMR-One d’Aston Martin n’a pas encore dévoilé tout son potentiel (la Pescarolo-Judd a ensuite été rétrogradée suite aux vérifications techniques d’après qualifications).

Photos des 6h du Castellet 2011 Le Mans Series
Vidéos des 6h du Castellet 2011 Le Mans Series

Lire la suite

httt_js_035Dominateur en début de séance, c’est finalement la Zytek 09SC Quifel ASM Team pilotée par Olivier Pla qui a bouclé la journée en tête, en 1.48.004. Les quatre LMP1 engagées sont groupées dans la même seconde. Derrière la Zytek de l’écurie portugaise se trouve la Lola-Toyota Rebellion Racing de Boullion/Belicchi, à seulement 7 petits millièmes. La seconde Lola-Toyota/Rebellion Racing de Prost/Jani est troisième, devant la Pescarolo-Judd de Collard/Jousse/Tinseau. Changement de leader en LMP2 avec le meilleur chrono à mettre à l’actif de la Zytek Z11SN Greaves Motorsport de Chalandon/Kimber Smith/Ojjeh. La ORECA 03 TDS Racing de Thiriet/Beche/Firth échoue au second rang, dans la même seconde. Le trou est fait avec la concurrence, puisque la Lola B11/40 Pecom Racing, troisième, est reléguée à plus d’une seconde. Race Performance confirme la bonne tenue des ORECA 03, à la quatrième place. Notons que celle du Boutsen Energy Racing qui avait bouclé la matinée en tête n’a pas roulé. Les deux HPD ARX-01d sont une nouvelle fois restées en retrait, respectivement 6ème (Strakka Racing) et 7ème (RML).

Lire la suite

110401185329973_4_000_apx_470_6 Heures du Castellet. De retour à la compétition, Henri Pescarolo a de l’ambition sur le circuit varois grâce à des pilotes homogènes et des pneus endurants.

A l’issue des deux premières séances d’essais libres des 6 Heures du Castellet, épreuve d’ouverture des Le Mans Series, Henri Pescarolo avait l’humeur plutôt joyeuse. « Sur ces deux premières séances d’essais libres, on ne cherchait pas la « perfo » (sic) mais l’endurance des pneumatiques. En cela, on peut être ravi car la voiture continuait sur un très bon rythme malgré un train de pneus ayant fait deux relais, soit 56 tours ».

Lire la suite

lms-20110313092819-5514Après la réussite de la première édition des 8 Heures du Castellet en 2010, Peter Auto organise à nouveau une épreuve d’endurance des Le Mans Series au Castellet les 2 et 3 avril prochains. Désormais considéré comme l’épreuve de répétition avant la manche phare des 24 Heures du Mans, ce rendez-vous de l’endurance réunira sur le circuit varois des Prototypes et des GT.

Trois catégories de billets : entrée générale - accès paddock - accès pitwalk (voie des stands accessible avant la mise en grille de la course)

Offres promotionnelles pour les billets en pré-vente (valables jusqu’au vendredi 1er avril à 18h00).

Sur place : parking, snacks, buvettes, karting, simulateurs de pilotage et bien d’autres !

Entrée 1 jour - One day ticket 15.00€
Pass week-end : 25.00€
Accès Pitwalk Dimanche/ Sunday : 30.00€
Accès Paddock : 15.00€

amr_prez5Darren Turner est l’un des piliers Aston Martin Racing depuis la DBR9. Le Britannique sera une nouvelle fois mis à contribution cette saison dans le baquet de la AMR-One (In English). « C’est excitant de voir que Aston Martin Racing ait été en mesure de concevoir une auto de fond en comble pour s’adapter à la nouvelle réglementation » déclare le pilote AMR. « Au cours de ces dernières années, il a été frustrant de constater que si l’on ne roulait pas sur une auto diesel, il était impossible de jouer la gagne sur la course majeure de l’année. Je croise les doigts pour que les voitures essence puissent maintenant rivaliser avec les diesels, et ce sur le même pied d’égalité. Cela permettra de rendre encore plus excitante les 24 Heures du Mans, aussi bien pour les pilotes que pour les spectateurs qui vont au Mans chaque année. »

Lire la suite