Samedi 10 avril 2010… C’est avec un lever de soleil radieux que British Pistons prépare son sac à dos pour une journée exceptionnelle, une renaissance, un rendez vous dans un lieu mythique qui aujourd’hui mixe le poids de son histoire avec les plus grandes avancées technologiques en matière de sport automobile. Direction le Var par Aubagne, Cujes les pins et le célèbre Col de l’Ange… Quel bonheur de retrouver cette route sinueuse taillée entre les pins maritimes pour les passionnés de pilotage ! Nous voilà sur le point de revenir sur des lieux que nous pensions à tout jamais interdits et réduits au simple état de souvenir pour nous, membres du commun des mortels. Le circuit Paul Ricard, rebaptisé High Tech Test Track nous permet à nouveau de plonger dans son antre à l’occasion de la première manche des Le Mans Series.

8h-du-castellet-2010-paul-ricard-httt

La première impression est le luxe quand vous découvrez aux abords du tracé des hôtels à 4 puis 5 étoiles qui contrastent avec le camping situé à quelques centaines de mètres de là. C’est alors que la crainte augmente en nous en réalisant que Bernie Ecclestone et sa folie des grandeurs sont passés par là… Pourvu que “notre” circuit ait gardé un brin d’authenticité ! Heureusement les repères reviennent vite une fois la grille de l’entrée franchie. Les ronds points des routes intérieures d’accès sont les mêmes mais en mieux. Quelle propreté ! On a l’impression de rentrer dans un parc botanique avec pelouses et champs de lavandes… Oubliées ces végétations desséchées en lutte permanente avec le climat local. C’est alors qu’à la lecture des différents panneaux : “Ligne droite du Mistral”, “Chicane (et non plus “S”) de la Verrerie”, “Courbe de Signes”, “Double droite du Beausset”, des frissons nous envahissent, nos neurones  s’excitent et ravivent les tiroirs étiquetés 90’s de notre mémoire… Dalmas en essais de 24h avec la 905 en compagnie de deux inconnus de chez Mercedes, Frentzen et Schumacher ! Rien que çà ! Damon Hill passant entre les plots d’une chicane de circonstance pour casser le rythme de sa Williams avant Signes ou encore Prost préparant son 4ème titre de champion de monde devant une Larousse au son du V12 lamborghini inoubliable !!! Mais qui était au volant déjà ??? Bref tout est dans le désordre mais qu’il est bon de se ressasser ces moments gravés à jamais en nous !

Oui le Paul Ricard revit au pied de la Saint Baume pour notre plus grand plaisir et avec un équilibre environnemental à faire pâlir bien des circuits de la planète. Les tribunes ont disparue laissant place à des collines de pelouse offrant des points de vues inédits sur le tracé… Seul regret, ne plus avoir le droit se prendre de face le mistral de cette ligne droite d’anthologie juste avant Signes… Car oui, c’est le vrai, le grand Castellet qui est revenu avec son plus long tracé  !

A l’image des LMP1 face aux Classic Endurance Series, nous repartons de ce pèlerinage avec des sentiments contrastés… Recevoir à nouveau la formule 1 ici ??? Peut être oui pour le sport et l’histoire mais NON car des aménagements nécessaires casseraient cet équilibre qui aujourd’hui rapproche ce circuit de son nouveau public. Remplacer des collines de pelouses par des tribunes tubulaires à minimum 150 € la place ??? Nous préférons de loin la proximité des Le Mans Series avec son public… C’est notre conception du sport automobile en tous cas !

a6-jeudi_a_04Le Mans Classic se prépare…

Dans trois mois se déroulera la cinquième édition de Le Mans Classic. L’épreuve organisée par Patrick Peter fera la part belle au cinéma avec plusieurs autos présentes, notamment la Ford T de Laurel et Hardy, la Jaguar Type E de Jerry Cotton, la Ford GT vue dans Le Mans avec Steve McQueen et la Ferrari 250 GT Spider California de La Lune dans le Caniveau. Divers anniversaires seront aussi célébrés : 100 ans d’Alfa Romeo, 75 ans de la 1ère victoire de Lagonda au Mans, 40 de la 1ère victoire de Porsche au Mans et le 75ème anniversaire de Aston Martin Owner’s Club.

Lire la suite sur Endurance Info

a6-libres1_a_13En tête durant une bonne partie de la seconde partie de la séance d’essais libres, l’Audi R15 TDI a été devancée par la Peugeot 908 HDi FAP Team ORECA-Matmut pilotée par Stéphane Sarrazin. Le pilote Peugeot a bouclé son tour le plus rapide en 1.43.152 mn, soit seulement 87 millièmes de mieux que le proto allemand. On croyait en rester là mais c’était sans compter sur la vélocité d’Allan McNish qui a mis tout le monde d’accord dans les toutes dernières secondes en 1.42.801 mn. Finalement, Stéphane Sarrazin est relégué à 351 millièmes. Seuls les deux « diesels » ont tourné sous la barre des 1.44 mn au tour. Il faut descendre 2.104 s plus loin pour trouver trace du troisième, en l’occurrence la Lola Aston Martin officielle de Primat/Mücke/Fernandez.

Lire la suite sur Endurance Info

dsc3965Pas de spectateurs !

Déception pour quelques spectateurs venus assister à la première journée d’essais au Paul Ricard… leur “pass week-end” n’est valable qu’à partir de demain ! Les tribunes en face des stands sont donc désespérement vides aujourd’hui.


Peugeot à fond dans Cygnes

Durant la première séance d’essais libre ce midi, et lors de notre passage en bout de ligne droite du Mistral, la Peugeot 908 HDI FAP était la seule à passer à fond dans la grande courbe à droite de Cygnes.

Lire la suite sur Endurance-Series.com

“A la fin de la ligne droite du départ, tu freines pour entrer en seconde dans la première chicane serrée de « la Verrerie ». C’est un virage difficile car il y a une petite bosse au sommet et tu dois trouver le bon moment pour accélérer. Après une brève accélération, tu sautes sur les freins pour le virage à droite de « l’Hôtel ». L’épingle a droite du « Camp », négociée en première, arrive très vite. Tu dois rester sur la partie gauche de la piste pour accélérer très tôt avant le virage à droite de « Sainte Beaume », la courbe la plus difficile du circuit. Tu peux y perdre beaucoup de temps si la voiture n’est pas correctement équilibrée. Ensuite, tu accélères à fond dans le virage à gauche qui se trouve au début de la ligne droite de « Mistral », où tu atteins la vitesse maximale….” Lire la suite »

jeudi_a_20Avant le début des festivités demain, avec les premiers essais libres des 8 Heures du Castellet, les concurrents de la première manche des Le Mans Series se sont installés ce jeudi, avant de passer les traditionnelles vérifications techniques et administratives. Nous vous proposons quelques photos de cette première journée, ainsi qu’un zoom sur la WR 2010 et l’évolution de la Ginetta-Zytek 09S

Voir les photos sur Endurance Info

200_0408-133411Ce week-end, à l’occasion des 8 Heures du Castellet, Nicolas Lapierre participera à sa première course au volant de la Peugeot 908 Oreca. Avec une Audi R15 plus officielle, la compétition s’annonce serrée. Il avait terminé les LMS 2009 par une victoire aux 1000 km de Silverstone. Nicolas Lapierre espère être en mesure de rééditer l’exploit ce week-end à l’occasion des 8 Heures du Castellet. Après plus de 4000 km parcourus, le Français a hâte de faire ses débuts en compétition au volant de la Peugeot 908 Oreca.

Lire la suite sur AutoHebdo

2010_lms_01_previeworeca908Première manche des Le Mans Series 2010, les 8 Heures du Castellet marqueront également la première confrontation entre la nouvelle Audi R15 « plus » et la Peugeot 908 HDi FAP. Avant les 1000km de Spa, c’est le Team ORECA qui devra défendre les intérêts de la firme au Lion. Le constructeur allemand n’a pas caché que les débuts en compétition de la R15 « plus » seront l’occasion d’emmagasiner de l’expérience. Et pour l’équipe varoise, quel sera l’objectif ?

Lire la suite sur Endurance Info

24_pescaroloLa bataille entre Ginetta Zytek et Lola, somptueuse l’année dernière, se poursuit cette année, puisque hormis le Speedy Racing Team Sebah partis en « LM » P1, le plateau reste très proche de celui vu l’an passé. On retrouvera ainsi ASM Team face à RML et Racing Box. La nouveauté provient de l’arrivée d’une Acura pour le Strakka Racing, et de la montée en puissance des Pescarolo d’Oak Racing, qui désormais visent le titre.

Lire la suite sur Endurance Series

200x133_arton37046Petite surprise dans le monde de l’Endurance et des LeMans Series avec cette annonce étonnante. En effet, l’équipe Oreca qui s’est vue confiée une Peugeot 908 HDI pour la saison LMS et les 24h du Mans va également recevoir l’appui du pilote vedette de la maison du Lion puisque Stephane Sarrazin, metteur au point de l’auto et auteur des poles de la 908 au Mans, sera engagé avec l’équipe varoise lors de la première manche de la saison.

Stéphane Sarrazin viendra donner un coup de main à Olivier Panis et Nicolas Lapierre sur les 8h du Castellet les 10 et 11 avril prochains. Loïc Duval qui est “normalement” le troisième pilote Oreca nommé pour les 24h du Mans sera engagé à Spa et participera à des essais privés au courant de ce mois.

Lire la suite sur Caradisiac

1000 KM DE SILVERSTONE 2009N°     Nom / Name     Nat     Voiture / Car     Catégorie
1     Jean-Marc LUCO         CHE     PORSCHE 936 1977     PROTO 2
2     Chris BAUER         DEU     PORSCHE 935 K3 1979     GT 2
3     Stéphane GUTZWILLER     CHE     CHEVRON B 16 FVC 1970     PROTO 1
4     Heiko OSTMANN     DEU     DE TOMASO Mangusta 1967     GT 1
5     Ralf HUBER GUTIERREZ     DEU     CHEVROLET Corvette 1968     GT 1
6     Yvan MAHE     FRA     PORSCHE 935 Moby Dick 1979     GT 2
8     Franck METZGER     FRA     CHEVROLET Corvette 1969     GT 1
10     Neil PRIMROSE     GBR     LOLA T 212 FVC 1971     PROTO 1       Lire la suite »

f11-04_nurburg_cer_04Pour sa 7ème saison, le Classic Endurance Racing se jouera à guichets fermés, le championnat faisant le plein dès sa première course disputée dans deux semaines sur le circuit Paul Ricard HTTT dans le cadre du meeting Le Mans Series. Ce ne sont pas moins de 64 autos qui seront en piste. Toutes les stars de la grande époque de l’Endurance seront présentes : Porsche 936, Lola T70, BMW M1, Chevron B16, Lola T298, Alpine Renault A210 pour ne citer qu’elles.

Lire la suite sur Endurance Series

j5-00_testday_jour2bis_1243 autos seront au départ des 8 Heures du Castellet dans deux semaines, soit 8 P1, 19 P2, 2 GT1 et 14 GT2.  A l’origine, la liste des engagés à l’année faisait état de 44 autos (sans compter les FLM). Avec seulement huit unités, la catégorie LMP1 n’est pas la plus garnie, et ce malgré le renfort d’une Lola/AMR pour Fernandez/Primat, le duo souhaitant à coup sûr monter une nouvelle fois sur le podium après les 12 Heures de Sebring. Bien entendu, l’Audi R15 “plus” sera l’une des attractions de cette manche inaugurale de la série Le Mans avec le trio Capello/Kristensen/McNish. Malheureusement pour le constructeur allemand, la sortie de piste lors des essais privés à Sebring aura mis à mal le développement de la nouvella R15. Initialement engagé à l’année, le Team Kolles ne sera pas en piste avec ses deux Audi R10 TDI, tout comme le Del Bello Racing.

Lire la suite sur Endurance Infos